lundi 26 janvier 2015

Beau comme du Pachelbel. Bye Demis. Bonjour SYRIZA !

Si quelqu'un pouvait m'expliquer ce clip...





2 commentaires:

  1. C'est très simple: l'intrigue se situe au coeur de la mafia grecque à l'époque de Platon. Trois dangereux parrains sont à la tête d'un énorme trafic de marijuana (1'15) de traite des blanches (1'49) mais aussi de contrefaçon de statues antiques non authentiques dont les copies sont habilement réalisées en Chine par un cheval de bois ancien prisonnier échappé d'un manège. Les trois lascars mènent la belle vie: piscine, ouzo et p'tites pépés, quand soudain, l'habile faussaire chevalin devient trop gourmand et leur réclame la moitié de la part du gâteau sans quoi ils les dénoncent à Interpol. Ne prenant pas au sérieux son petit chantage merdique, les gangsters finissent derrière les barreaux (1'33) non sans avoir eu le temps de dézinguer l'audacieux cheval (2'13). Tout aurait pu se terminer pour eux dans la pluie et les larmes, mais la fin est particulièrement immorale puisque bénéficiant d'un gigantesque réseau de corruption, ils parviennent finalement à s'échapper ((2'39) pour reprendre les rênes de leur odieux business...

    RépondreSupprimer

Vous dîtes